Dans cette section

Productions scientifiques

Goyette, N. (2014) Cultiver le bien-être lors de la formation initiale pour prévenir la détresse psychologique des enseignants en insertion professionnelle : de nouvelles perspectives à l’horizon. Formation et profession, 22(1), 72-74.
Brève chronique résumant la démarche, les résultats et la réflexion d’une étude portant sur le bien-être dans le métier d’enseignants persévérants du primaire et du secondaire, menée sous l’angle de la psychologie positive et plus spécifiquement des forces de caractère.

Introduction du texte : « °Les études scientifiques de ces dernières années ont grandement discuté des difficultés vécues par les enseignants en insertion professionnelle : de nombreuses dissonances entre leurs perceptions et la réalité conduisent malencontreusement ces derniers vers la détresse psychologique ou le décrochage de la profession. Et bien que la qualité des programmes de formation universitaires et le nombre d’heures de stage aient été accrus pour développer les compétences professionnelles nécessaires à l’exercice de leur métier, la complexité de ce dernier ne permet pas d’approfondir suffisamment certains éléments, pourtant essentiels, pour y évoluer. En effet, être un enseignant compétent ne requiert pas seulement des compétences pédagogiques et didactiques, mais aussi des compétences personnelles, sociales, émotionnelles et comportementales, assurant une meilleure compréhension des différents aspects du métier qui suscitent souvent des remises en question. Pourtant, dans plusieurs écoles québécoises travaillent des enseignants affirmant éprouver du bien-être, du plaisir et même, de la passion pour leur métier. Ce constat nous a menée à étudier ce phénomène chez des enseignants persévérants du primaire et du secondaire, sous l’angle de la psychologie positive. ° »

Mots-clés : Identité professionnelleDéveloppement professionnelBien-être